Le Boléro: Histoire et grand interprètes (América Voyage)

17/04/2016 20:05

América Voyages

 www.americas-fr.com/musique/bolero.html


BoleroHistoire du Bolero

Le Bolero est un genre mmusical qui est né à Cuba, héritant des rythmes introduits par les colons arrivant d'Espagne qui ont fusionné avec ceux des esclaves africains.


Le Bolero espagnol remonte à la fin du 18ème siècle. Jouée avec des intruments comme la guitare et la gaïta, c'est une musique assez monotone relevée par le son des castagnettes, le tambour et le tambourin.

En arrivant à Cuba, le rythme ternaire de 3/4 du Bolero espagnol va passer à un rytme de 4/4 plus enjoué grâce à l'usage d'autres instruments à percussion comme le bongo et la conga.

 

 

Origines du Bolero

 

C'est sans doute dans les années 1840 que va apparaître le Bolero Cubain, mais le premier Bolero répertorié en tant que tel s'intitule "Tristeza" et a été composé par José Pepe Sánchez à Santiago de Cuba, en 1883.

José Pepe Sánchez n'avait pas de connaissance musicale particulière mais il apprit à jouer de la guitare avec beaucoup de talent et chantait merveilleusement. En 1883 il compose "Tristezas" qui allait lancer le style du Bolero Cubain et qui sera connu à l'époque sous le titre de "Me entristeces, mujer" et dont les paroles font référence à la peine d'un homme amoureux d'une femme.

 

Evolution du Bolero

 

Au début du 20ème siècle, le Bolero arrive à La Havane grâce à des chanteurs originaires de Santigo comme Sindo Garay et Alberto Villalón, deux des plus grands représentants de la Trova à Cuba.

Dans les années 1920 et 1930, le Bolero Cubain va se répandre dans les autres îles des Caraïbes et au 
Mexique, donnant naissance à d'autres genres comme le Bolero Son, le Bolero Chacha, le Bolero Mambo, le Bolero Ranchero, le Borelo Moruno, et un peu plus tard, la Bachata.

Au début, le Bolero était interprété avec des trios de guitare, puis les orchestres tropicaux lui apportèrent plus de rythme avec l'introduction de percussions comme les bongos et les congas.

Parmi les artistes de l'époque on remarquera le Trio Matamoros formé en 1925 par Miguel Matamoros, Rafael Cueto et Siro Rodriguez dont la chanson la plus connue est "Lágrimas negras".

Du côté des orchestres, on retiendra ceux de Casino de la Playa avec son chanteur Miguelito Valdés, Sonora Matancera, Aragón, ou Lecuona Cuban Boys qui triomphera non seulement à Cuba et aux Caraïbes, mais aussi aux
 Etats-Unis et en Europe.

Si certains genres musicaux représentaient un danger potentiel pour les gouvernements dictatoriaux, le Bolero était au contraire très bien vu par les dictatures de ces pays antillais, isolant les habitants dans une culture romantique qui les éloignait des questions politiques. De ce fait, le Bolero bénéficia d'une large diffusion à travers la radio, la télévision et le cinéma.

Cependant, le Bolero commença à perdre de son importance dans les années 1960, tout comme le 
Mamboou le Cha Cha Cha, les gens lui préférant la Salsa, le Merengue ou la Bachata.

Il faudra attendre les années 1990 pour voir ressurgir ce genre musical sous la forme de balades romantiques interprétées par des artistes tels que Cristian Castro, Alejandro Fernandez, Charlie Zaa, Manuel Mijares, Edith Márquez ou le très populaire Luis Miguel.

Luis Miguel est un chanteur mexicain né le 19 avril 1970 à San Juan de Puerto Rico. Sa famille s'installe au Mexique et
Luis Miguel va enregistrer son premier album à l'âge de 12 ans en 1982.
C'est en 1991 que Luis Miguel va se lancer dans l'interprrétation de boleros avec son album "Romance" qui sera vendu à plus de 7 millions d'exemplaires. Il devient le premier chanteur latino a obtenir un disque d'or aux Etats-Unis pour un album en espagnol.

En interprétant des boleros, Luis Miguel triomphe dans de nombreux pays latino-américains et devient ainsi un des principaux artisans du renouveau de ce genre musical passé en désuétude dans les années 1960.

Si le Bolero est né à Cuba, actuellement il a plus de succès dans des pays comme le Mexique, Puerto Rico, l'
Argentine, le Venezuela et la Colombie.

Récemment, la chanteuse colombienne 
Shakira a chanté un bolero intitulé "Hay amores" enregistré en 2007 pour le film "l'amour au temps du choléra" réalisé par Mike Newell d'après le célèbre roman de Gabriel García Márquez.