Le Roi LuisMi truste l’Auditorio Nacional (Le Petit Journal)

17/04/2005 20:23

NOTE D'ARCHIVE,

Le Petit Journal, 2005,

www.lepetitjournal.com/mexico/a-voir-a-faire/3612-musique-le-roi-luismi-truste-lauditorio-nacional

Luis Miguel, alias “el sol de México”, a commencémercredi une série exceptionnelle de concerts àl’Auditorio Nacional dans le cadre de sa tournée México en la piel. Retour sur le parcours de cet enfant gâtéde la chanson

Quand LuisMi donne de la voix, l’Auditorio retient son souffle ! (Photo : Notimex)

26 dates àl’Auditorio Nacional entre mercredi dernier et le 21 février : Luis Miguel, l’icône de la chanson mexicaine, a véritablement pris pension dans la prestigieuse salle de concert du DF ! Avec sa tournée México en la piel, celui que les Mexicains appellent affectueusement LuisMi, s’approche d’un nombre record de 150 concerts donnés àl’Auditorio au cours de sa carrière. Pour cette série, environ 250.000 spectateurs devraient venir l’applaudir. 
Adoréau Mexique, son public rassemble tous les âges et toutes les classes sociales. Les paroles de ses chansons frisent parfois, elles, le nationalisme bon enfant. Bref, à35 ans, Luis Miguel est vraiment l’enfant chéri du pays. 
Un bataillon de fiancées 
Or, même s’il ne faut surtout pas le dire àun Mexicain, qui pourrait s’énerver, "el sol de México", Luis Miguel Gallego Basteri de son vrai nom, n’est pas néau Mexique mais à… Porto Rico ! Pire, ses parents ne sont pas Mexicains puisque sa mère est Italienne et son père, un musicien Espagnol… Bref, le petit Luis a dû se faire naturaliser. 
Sa carrière, commencée en àl’âge de 12 ans, l’a conduit sur tout le continent américain et en Espagne. Multimillionnaire, il réside aujourd’hui la plupart du temps àMiami, en Floride. Ses anciennes petites amies (dont la célèbre tenniswoman Gabriela Sabatini) sont légion, et il a seméune fille sur son parcours. LuisMi cultive malgrétout un côtégrand romantique fleur bleue et refuse qu’on lui colle une image de Don Juan. 
Celle qui partage sa vie en ce moment est la blonde "chanteuse"et "actrice"Araceli Arámbula. Elle était d’ailleurs au premier rang il y a deux jours pour la première àl’Auditorio. Les amateurs de kitsch et les curieux ont quelques semaines pour faire pareil et aller observer le phénomène. 


Camille VAYSSETTES. (LPJ) 20 janvier 2005